Risques

Contre-indications

Le traitement par micro-courants ne peut pas être effectué en cas de présence de corps étrangers métalliques dans la zone de traitement ou de stimulateurs cardiaques ou défibrillateurs implantables, car des hémorragies, ou des risques d’hémorragie ou d’embolie peuvent se produire. Les traitements ne peuvent pas être effectués sur les zones cutanées qui ont subi un traitement par radiothérapie ou qui souffrent de troubles sensoriels, ou bien si l’utilisateur a de la fièvre.

  • Contre-indiqué pour les femmes enceintes
  • Contre-indiqué pour les personnes épileptiques ou souffrant d’une maladie cardiaque
  • Ne placez pas les électrodes sur les yeux, sur le cou ou sur le cœur (zone au-dessous des deux clavicules jusqu’à l’extrémité du sternum et médiane à partir de l’aisselle gauche jusqu’au niveau de l’extrémité du sternum). Avant utilisation, consultez un médecin si vous présentez l’une de ces contre-indications.

Possibles effets secondaires

Les effets secondaires possibles sont généralement peu prononcés et disparaissent quelques jours après avoir arrêté l’application. Les effets secondaires suivants ont été observés :

Occasionnellement (1 pour 1 000 applications) :

  • Fort picotement sous les électrodes
  • Réaction allergique aux électrodes
  • Irritation cutanée
  • Vertiges
  • Maux de tête

Rarement (1 pour 10 000 applications) :

  • Plaies punctiformes après la stimulation

Très rarement (1 pour 100 000 applications) :

  • Apparition d’hématomes au niveau des électrodes
  • Douleur au niveau des électrodes

Non connu (fréquence ne pouvant pas être estimée à partir des données existantes) :

  • Perte de la vue
  • Raideur de l’appareil locomoteur
  • Tachycardie

Le traitement SCE (stimulation crânienne par électrothérapie) prolongé avec des courants supérieurs à ce qui est nécessaire peut provoquer des étourdissements ou des nausées pouvant durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. Réaliser un traitement juste avant d’aller se coucher peut entraîner des problèmes d’endormissement. On peut observer, quoique rarement, des réactions paradoxales telles que l’augmentation de l’anxiété ou des troubles du sommeil.

Retour haut de page

Choose your Country

Your Country

Europe